Lucha

Qu’est-ce qu’un pays ? S’interrogea-t-elle. Dans les contes de son enfance, sa grand-mère désignait les lieux par ce qui les distinguait ou ce qui les avait rendus célèbres : le pays des merveilles, le pays de l’ambre, le pays des hommes bleus, le pays où le soleil ne se couche pas… Ce pays-là devrait s’appeler le pays de mille morts : car on mourait sous le feu nourri d’un kalachnikov, on mourrait sous une pluie de bombes, on mourrait de malnutrition, on mourrait de maladie, on mourrait d’attente, on mourrait d’ennui, on mourrait d’aimer et de hair aussi… Cette terre avait été le théâtre de massacres effroyables et aujourd’hui encore le sang continuait d’étancher sa soif inextinguible. Combien de sang avait coulé sur cette terre ?

Combien de souffles enfouis à jamais dans l’écho tumultueux des armes ? Qu’est ce qui avait changé ? Les noms, les visages peut-être ? Mais toujours la même haine animant les uns et les autres, mais toujours la même rage qui maintient en vie ceux qui subissent et qui conforte ceux qui sévissent et dans les deux camps ceux qui ne gardent de l’homme que l’apparence et qui déjà ont muté et qui désormais ne sauraient plus vivre autrement que dans leurs rôles de bourreaux ou de justiciers vengeurs et au milieu : entre ceux-là, la multitude dont on ne sert de chaque côté, pour justifier l’injustifiable, pour légitimer l’incommensurable.

10.00 TND

Catégorie :

À propos de l'auteur

Leyla MLEYKI ABDELJAOUAD

Leyla MLEYKI ABDELJAOUAD

Leyla MLEYKI ABDELJAOUAD est professeur au collège Sadiki où elle enseigne le français et journaliste au magazine OPINIONS.

Son premier roman Errances, est paru en 2007 à Paris, aux éditions du Panthéon. Nous la retrouvons aujourd’hui avec un nouveau roman éponyme ; Lucha (lutte en espagnol), dont l’héroïne rejoint dans son engagement, l’auteure engagée, elle-même, dans le travail associatif.