Du côté des salafistes en Tunisie

Le titre mérite une explication. Il ne s’agit pas d’une étude exhaustive sur « les » salafistes en Tunisie. Pour mesurer leur impact avec exactitude, il y aurait lieu de recourir à des indicateurs précis tels que le renouveau théologique, les textes législatifs, les programmes d’enseignement, les pratiques cultuelles (ramadan, prière à la mosquée), la place de la femme, la limitation des naissances, le vêtement, l’art, la violence, etc. Non seulement il est encore trop tôt pour ce type d’enquête, mais je n’ai pas la compétence voulue pour tenter ce genre d’analyse. En revanche, je peux être le témoin portant un regard positif sur ce qui se passe dans le pays qui m’accueille depuis près de soixante ans. C’est ainsi que, dès les premières manifestations du salafisme, je les ai enregistrées dans l’ordre chronologique et je me suis astreint au suivi qui manque parfois aux médias. Dans une seconde étape, je les ai regroupées selon quelques points de repère et selon leur fréquence.

15.00 TND

Catégorie : Étiquette :

Détail du livre

ISBN

978-9938-07-157-3

À propos de l'auteur

Jean Fontaine

Jean Fontaine

Né en 1936, arrivé en Tunisie 1956, titulaire de la licence d’arabe 1968, d’un troisième cycle 1970 sur La révolte religieuse des écrivains libanais au 19e siècle, d’une thèse d’État 1977 sur Mortrésurrection : une lecture de Tawfîq al-Hakîm, conservateur de la bibliothèque de l’Institut des belles lettres arabes 1965- 1977, directeur de la revue IBLA 1977-2008. Outre son Histoire de la littérature tunisienne, en trois volumes, on lui doit une autobiographie spirituelle (Itinéraire dans le pays de l’autre) et deux essais (La blessure de l’âne et Points de suspension), ainsi que Bréviaire des prisonniers étrangers en Tunisie.